“La Loi de Murphy

 

Nouveau spectacle en vue pour Benjamin Escoffier

Drôle d’endroit pour une première rencontre. Un écran en fond de scène, un chaise de bistrot, un micro à pied avec un lutrin. Est-ce une conférence ou un cours? Le titre annonce : La Loi de Murphy. Tout commence par une revue d’actualités anciennes sur une chanson de Jacques Dutronc revisitée “On nous cache tout on nous dit rien”. Principe général : pendant que les médias amusent la galerie, en loucedé les affairs continuent. Toujours un plaisir de revoir Kadhafi du temps où il était notre ami, et quelques stars de la politique baignant dans la douce quiétude qui précède l’arrivée des mises en examen. Ca doit être la voix de Benjamin Escoffier qui chante, vu qu’il est à l’affiche. Première surprise, il chante bien. D’habitude, les humoristes font crier les oreilles. Le vl’a en vrai. “Je commence toujours par saluer  le public, c’est ma contribution au vivre ensemble”. Une philosophie : le pire est toujours certain. “Je suis un pur produit de la loi de Murphy” et il ajoute “j’ai les mêmes gènes qu’un psychopathe”. C’est pour rire, bien sûr. Mais quand il regarde un spectateur avec ces yeux si doux et si insistant, l’autre a l’échine qui suinte. Benjamin Escoffier (“Escoffier”, ça veut dire : tueur, mais ça n’a rien à voir), est né en Champagne Ardennes. On le sait parce qu’il le raconte. Trop, même. Il mime l’accouchement de sa mère, le spoutnik qui refuse de sortir, la travailleuse qui force, le médecin qui l’encourage:  “si vous avez de bonne labiales, ça devrait aller tout seul”. Mais non, ça coince, elle pousse, elle gueule, elle se met à jurer comme un charretier, elle l’insulte et ce ne sont  pas de choses à faire en présence d’un enfant à peine déballé ! Bref, ça s’est vraiment passé. Et le gosse a une bonne mémoire. Ou de la rancune. Il en gardera quelque chose au moment où il s’occupera lui-même d’enfants et leur racontera la fabuleuse histoire de l’ogre des Ardennes. N’oublions pas que la région a abrité les plus belles années de Michel Fourniret et de sa femme Monique. Ca berce l’imagination. Petit coup de coeur pour le commentaire sportif du marathon de Jérusalem où s’affrontent Moïse, Jésus et Mahomet, le film est réalisé sans trucage. “Les trois imposteurs commencent l’ascension du Mont des Oliviers”. Bon, il n’est pas très respectueux, Benjamin Escoffier. Il a l’air si gentil pourtant avec son physique d’adolescent, ses grands yeux candides et malicieux. Un fauve ! Il bondit sur scène, interpelle les gens et arrose au lance-flammes. Un nouveau stand up en rodage à Gerson. Tous les lundis, le café-théâtre propose des découvertes de nouveaux talents ou de nouveaux spectacles.  

 

Timeo Deconamos

 

Benjamin Escoffier “La Loi de Murphy”

 

Laisser un commentaire