Mon Cher Ami,

Ah ! Il fallait les voir dimanche soir escalader fièrement les marches du Palais du représentant provincial de Sa Majesté. Il fallait voir la tête haute et l’air satisfait de ces nouveaux amis du Roy qui s’apprêtent demain à siéger au Parlement de Paris. Hier inconnus, ils sont en passe de devenir les coqueluches des gazetiers. Nos plumitifs n’ont pas mis longtemps à reconnaître leurs visages et à donner l’impression de faire grand cas de leurs avis et opinion.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés