Vague yéyé à la préfecture

Dimanche le buffet froid attendait les perdants

“Le changement, c’est maintenant”, comme dirait Hollande quittant l’Elysée le 14 Mai 2017. Chez le préfet dimanche soir, les journalistes ont changé de réfectoire. Ils sont installés au salon Bonnefoy, en face d’une magnifique fresque coloniale montrant tous les bienfaits que la France retire de ses terres africaines.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés