Du beau du bon du Beaujolais

Le guide Lonely Planet trinque à la gloire des Pierres dorées, du Beaujolais vert et du vignoble

«Le Beaujolais n’est pas une réserve d’Indiens ! » a plaisanté Dominique Piron, nouveau président de l’association professionnelle Inter-beaujolais, lors de la présentation à Villefranche-sur-Saône du guide Lonely Planet intitulé « Le Beaujolais en quelques jours ». Si la réputation du vignoble est encore contrastée (malgré d’importants efforts réalisés sur la qualité ces dernières années), les autres charmes naturels du Beaujolais restent en effet méconnus. Sauf pour Olivier Cirendini, auteur du guide, qui a sillonné le vignoble pour vanter les villages des Pierres Dorées, les moulins, les châteaux, le prieuré de Salles-Arbuissonnas et les paysages du Beaujolais vert. Bien sûr, il a sélectionné les adresses où bien boire et bien manger avant de repartir avec quelques bonnes bouteilles dans le coffre (de la voiture).

La présentation terminée, j’ai aussitôt consulté le guide pour monter jusqu’à Oingt visiter le « village star » (sic) des Pierres dorées. Il est vrai qu’on tombe instantanément sous le charme du cœur médiéval du village, du chemin de ronde, de l’église haut perchée et du donjon qui domine fièrement les environs.

 

Justement, c’est à la Table du Donjon que j’ai déjeuné, un restaurant de qualité dans un cadre contemporain. Ce n’est pas là qu’il faut venir pour l’andouillette de Bobosse ni pour le sabodet, la carte jouant assez peu sur le terroir : salade thaïe et brochette de poulet, cabillaud et asperges sauce ail des ours, profiteroles de caille au foie gras… La cuisine est soignée, le service attentif. La carte des vins permet de belles découvertes comme le blanc du domaine de Prévelières, à Oingt. Privilégiez la terrasse, elle offre une vue magnifique sur les collines alentour. Si vous voulez absolument des spécialités locales, Lonely Planet recommande la Feuillée, à Theizé, à quatre kilomètres de là.

 

Les Pierre dorées, c’est aussi une coopérative qui produit des vins de bon niveau en rouge comme en blanc, tels ceux de Terra Iconia et de La rose pourpre, tous deux médaillés d’or ces dernières années. Au magasin des Vignerons des Terres dorées, à l’entrée du village d’Oingt, je n’ai pas manqué d’en acheter un lot, avec une tendresse particulière pour la Rose pourpre 2015 et ses vignes vieilles de 40 ans. Une sacrée affaire à 5,40 euros pièce. Qui dit mieux ?

Harry Covert

harrycovert.lyon@gmail.com

 

Le Beaujolais en quelques jours, Lonely planet, 145 pages, plan détachable, 9 euros.

La table du donjon : ouvert tous les jours en juillet et août – menus 19 euros (en semaine à midi) 29, 39 et 59 euros - Tel 04 74 71 20 24. Vignerons des Pierres dorées :

tel 04 74 71 83 45

Laisser un commentaire