Du beau du bon du Beaujolais

Le guide Lonely Planet trinque à la gloire des Pierres dorées, du Beaujolais vert et du vignoble

«Le Beaujolais n’est pas une réserve d’Indiens ! » a plaisanté Dominique Piron, nouveau président de l’association professionnelle Inter-beaujolais, lors de la présentation à Villefranche-sur-Saône du guide Lonely Planet intitulé « Le Beaujolais en quelques jours ».


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés