Cravate en guerre

Si un simple serrage de cravate gêne l’orateur, le double peut le rendre neuneu. C’est ce que croient les Mélenchoniens bravaches adeptes de la cravache. Les pères fouettards d’en Marx-ils espèrent-ils que les députés d’en Marche leur vendront la cravate avec laquelle ils leur joueront un tour pendable ? En attendant,


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés