Fêtes Consulaires : la génération « K » prend la main

Inauguration vendredi dernier sans Collomb

C’était une grande première pour le pré-maire Képénékian et l’avant-président Kimelfeld, les deux successeurs désignés de Collomb, la génération K. Il devaient inaugurer de concert les fêtes consulaires ce vendredi à l’heure du thé. Après avoir été dûment argumenté par le cerbère, on passe la grille, car l’endroit n’est pas encore ouvert au public.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner