Métropole : Llung prêt à perturber l’élection de Kimelfeld

Politiquement, David Kimelfeld peut dormir sur ses deux oreilles. Lundi prochain, il ne devrait avoir aucun problème pour succéder à Gérard Collomb à la présidence de la Métropole. Entre les voix des macronistes et celles des maires de Synergie qui ont décroché la première vice-présidence pour leur président Marc Grivel, il peut être sûr de son coup.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés