Mon Cher Ami,

Cette fois, impossible de revenir en arrière. Dans quelques jours, Choiseul aura définitivement laissé à deux de ses fidèles le soin de diriger les affaires de sa bonne ville de Lyon et des campagnes environnantes. Lundi, c’est tout d’abord le baron de Keyzerling qui s’assiéra dans le fauteuil de président


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés