Georges Képénékian renonce à ouvrir l’exécutif lyonnais à l’opposition

Après la Métropole, la ville. Pour on ne sait quelle raison, Gérard Collomb a absolument voulu que l’élection de son remplaçant à la Métropole soit organisée avant celle de la ville. L’explication autour de l’emploi du temps du ministre de l’Intérieur ne tient pas un seul instant puisqu’au départ une


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés