Métropole : Kimelfeld récompense généreusement ses potes macronistes

Lundi, David Kimelfeld a été élu président de la Métropole avec 92 voix. C’est-à-dire exactement le même score qu’avait obtenu Gérard Collomb en 2014. Qu’importe que les électeurs ne soient pas exactement les mêmes. L’élève égale en quelque sorte le maître, même si nul n’ignore qu’il n’est là que par la grâce de la promotion ministérielle de celui qui est encore (pour quelques heures) maire de Lyon.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés