OL : faut-il continuer à financer le centre de formation de l’OL ?

La vente record d’Alexandre Lacazette à Arsenal contre un chèque de 53 millions d’euros a donné l’occasion à la presse spécialisée de publier quelques chiffres intéressants. Ainsi, sous le titre « les chiffres fous des ventes de joueurs formés à l’OL », RMC Sports détaille les plus gros transferts réalisés par l’OL ces cinq dernières années :2017 : Gonalons (5 M à la Roma), Tolisso (41,5 M au Bayern de Munich), Lacazette à Arsenal (53 M)
2016 : Umtiti (25 M à Barcelone)
2015 : N’Jie (14 M à Tottenham), F. Bahlouli (3,5 M à Monaco), M. Yattara (2,2 M au Standard de Liège), Zeffane (1 M à Rennes), Y. Benzia (1 M à Lille)
2014 : Pléa (500 000 euros à Nice)
2013 : Martial (5 M à Monaco).
Ainsi, depuis l’été 2013, si l’on additionne les 11 ventes de joueurs formés à l’OL, on obtient le chiffre de 151,7 millions d’euros, hors bonus. Toujours selon nos confrères, le coût de fonctionnement à l’année du centre de formation s’élève à quelque 10 millions d’euros. Soit une cinquantaine de millions sur cinq ans.
Force est de constater que l’activité est particulièrement rentable. Dès lors, on se demande pourquoi les collectivités (c’est-à-dire le contribuable) ont si généreusement financé ce centre. La seule Métropole a versé autour de 300 000 euros annuels (277 400 en 2015). Comme on le fait avec les avances dans le cinéma, il serait donc tout à fait normal qu’elle récupère une partie des bénéfices générés par le centre.

GA

Laisser un commentaire