Après l’hécatombe des législatives, Les Républicains préparent l’avenir

Sur les huit députés sortants que comptait LR dans le département, il n’en reste aujourd’hui que deux. Tel s’abattant sur les Antilles, En Marche ! a balayé presque tout sur son passage. Battu Georges Fenech, battue Dominique Nachury, battus Philippe Meunier et même Philippe Cochet ; battus aussi Sophie Cruz et Jérôme Moroge qui tentaient de conserver les sièges de Christophe Guilloteau et Michel Terrot. Plusieurs de ces sièges que l’on disait imperdables pour la droite ont basculé sans coup férir dans le camp des macronistes.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés