Sytral : Michèle Vullien suspendue  aux caprices de Michel Mercier

C’est ce qui s’appelle manquer du plus élémentaire respect. Depuis près de deux mois, Michèle Vullien est suspendue aux caprices d’un Michel Mercier qui n’a toujours pas fait connaître sa décision quant à son choix de conserver, ou non, son mandat de sénateur. En juillet, quand il se voyait déjà siéger avec les Sages au Conseil constitutionnel, Mercier avait fait venir Michèle Vullien au Sénat pour la présenter à ses futurs collaborateurs. Aujourd’hui, avec une mauvaise foi qui fleure bon le machisme, le maire de Thizy s’offusque qu’elle ait publiquement évoqué la façon dont elle envisage son futur travail de parlementaire.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés