Modem : départ discret du secrétaire général du groupe

En trois mois, certains élus centristes ne sont même pas parvenus à le croiser

Si vous connaissez le nom ou simplement le visage d’Arnaud Sanchez, vous avez beaucoup de chance. Même si vous travaillez à la Région ou que vous êtes élu(e) Modem, il est loin d’être certain que vous ayez eu souvent l’occasion de croiser ce monsieur.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés