Mosquée de Givors : guerre ouverte entre l’imam et le recteur 

Responsable du Front National à Givors, le conseiller régional Antoine Mellies a été le premier à tirer publiquement la sonnette d’alarme quant à la venue dimanche du prédicateur salafiste Nader Abou Anas. Difficile toutefois de l’accuser de sombrer dans l’islamophobie et d’utiliser cet événement pour s’en prendre aux musulmans en général. Mellies n’est pas le seul à avoir contesté cette venue. L’imam de la mosquée de Givors, Abdelouaheb Bourekhis, est exactement sur la même longueur d’ondes. Il ne s’en est d’ailleurs pas caché auprès de  Lyon Capitale :
« Je ne soutiens pas sa venue, c’est une très grande dérive. Pour moi, il n’est pas le bienvenu ici ! Cela fait des années que je choisis avec soin les gens qui viennent ici, et j’ai toujours fait attention que ce soient des gens qui respectent les valeurs de la République. »


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés