Lyon-Métropole :  le carton jaune de la Cour des comptes

À l’inverse de la Région, la ville de Lyon et la Métropole sont restées particulièrement discrètes. Laurent Wauquiez s’est fendu d’un communiqué d’autosatisfaction après le rapport de la Cour des comptes sur les finances publiques locales. De leur côté, Georges Képénékian et David Kimelfeld se sont gardés du moindre commentaire. Ne nous y trompons pas. Il ne s’agit nullement d’une expression de leurs respect face à un Gérard Collomb qui avait la charge des deux collectivités sur les périodes étudiées par les magistrats de la Cour. On connaît les élus. Ils n’ont que rarement des scrupules à s’emparer des fleurs qui sont au départ destinées à leurs prédécesseurs. Mais là, difficile de parler de fleurs. La Cour des comptes n’est pas tendre avec la gestion à la mode Collomb.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés