Aides aux entreprises : Guilloteau lance un audit 

À l’inverse de ses prédécesseurs, Michel Mercier et Danièle Chuzeville, Christophe Guilloteau est du genre grippe-sou. Pas question pour l’actuel président du Conseil départemental de fermer les yeux quand des entreprises financées par la collectivité ont « oublié » de respecter leurs engagements. Avant l’adoption de la loi NOTRe qui a confié la compétence économique aux seules régions, le département du Rhône accordait des aides à l’investissement des entreprises. En contrepartie, celles-ci prenaient des engagements en matière d’embauche de personnel.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés