Musée Guimet : Képénékian peine à mener la danse

On voit mal comment Dominique Hevieu pourrait s’y installer en 2020-2021

Dominique Hervieu est d’un naturel optimiste. Elle veut croire qu’elle pourra investir (au moins provisoirement) la Maison de la Danse bis lors de la Biennale de 2020. Son optimisme naturel ne l’empêche nullement d’être lucide. Elle sait qu’à cette époque, dans un peu moins de trois ans, les travaux de l’ex-musée Guimet ne seront pas terminés. L’ouverture de la future grande salle ne devrait être effective que l’année suivante, en 2021.
Au plus tôt…


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés