Bataclan : la contre-enquête de Fenech

Les défaillances des interventions sur place

Georges Fenech aime bien poser les questions qui fâchent. Il ne craint pas non plus les réponses qui dérangent. Le résultat de l’enquête parlementaire qu’il a conduite de février à juillet 2016 portait sur l’intervention des forces de sécurité au Bataclan le 13 novembre 2015. Autour de questions comme : « Pourquoi les forces d’élite ont-elle mis 2 h 30 avant de neutraliser les terroristes ? » Ou encore : « Pourquoi les militaire de la force Sentinelle n’ont-ils pas reçu l’ordre d’intervenir alors qu’ils étaient les seuls à disposer des armes adaptées ? » Ou bien : « Pourquoi les services de secours ont-ils été empêchés de pénétrer sur les lieux pendant des heures alors qu’on sait que la survie des blessés se joue dans la première demi-heure ? »


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés