Moss fait sa fête au caviar

Avec des d’huîtres ou en sandwich de luxe, le caviar part à l’assaut des agapes de fin d’année

Du caviar, en veux-tu ? En voilà ! Depuis quelques années, les pays producteurs mettent les louchées doubles pour s’imposer sur le marché. Par exemple aux Halles de Lyon où Français, Italiens, Iraniens et Chinois encerclent peu à peu la boutique du franco-arménien Petrossian. La nouvelle offensive de l’italien Calvisius vient de se conclure par une exclusivité donnée à Bahadourian, ce qui fait grincer quelques dents. Aujourd’hui, on trouve du caviar partout, jusque dans les grandes surfaces. Mais on peut douter de la qualité d’un caviar à 750 euros/kg quand Petrossian vend son entrée de gamme à 2 000 euros/kg.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés