Rhônexpress : un tarif qui fleure bon l’arnaque

Dans l’affaire de la liaison Rhônexpress entre La Part Dieu et Saint-Ex, c’est un peu Veni, Vidi, Vinci. Ou si l’on préfère ; « je suis venu, j’ai vu et c’est Vinci qui a ramassé la mise ».
Pour Vinci, le contrat de concession qui le lie à la collectivité c’est effectivement le jakpot assuré. Un jakpot qui va tomber régulièrement pendant encore une vingtaine d’années. Pendant tout ce temps, les clients vont continuer à payer 15 euros l’aller simple pour un trajet de 23 kilomètres. Ramené au prix du kilomètre, ça nous met Rhônexpress plus cher qu’un vol Paris-New-York en First classe avec champagne et caviar à volonté.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés