Combat de coqs autour de la volaille de Bresse

Bocuse, Ducasse et le monde de la volaille s’opposent à la vente à la découpe voulue par l’industriel LCD et Georges Blanc

Cette fois-ci, c’est du sérieux. La relance du projet de vente à la découpe de volaille de Bresse AOC génère un combat de coqs qui fait voler les plumes. Le projet est porté par l’industriel LCD, numéro un de la volaille en France. Il est soutenu par Georges Blanc, président du Comité interprofessionnel de la volaille de Bresse, qui a voté pour la révision du cahier des charges par l’INAO. Les opposants sont le dernier abatteur indépendant, Valéry Miéral, et d’autres acteurs de la filière, jusqu’au volailler Pierre Bastin aux Halles.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés