Drame familial évité dans l’automobile :

A Vénissieux, la petite Clio retrouve son papa

A force de tourner en rond, il n’est pas impossible qu’on revienne sur ses pas. Parmi les véhicules vendus par la Ville de Vénissieux sous forme de panier garni à la société  Sovelis, certains n’en finissent pas de laisser des traces de pneus. Ainsi cette Renault Clio blanche de 2005 avait pourtant passé un contrôle technique favorable en Août 2016. Elle croyait alors échapper au couperet mais non. En octobre de la même année, cela ne l’a pas empêchée d’être mise au rebut par les services de maintenance du parc automobile de la ville pour faire partie d’un lot partant à l’équarrissage.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés