Lyon en chinois

Un projet de chanson et de clip vidéo pour faire connaître Lyon en Chine

Il s’appelle Dantès Dai Liang, du moins en chinois. Il lance le projet d’un clip vidéo destiné à faire connaître Lyon en Chine. Canal + va tourner une émission avec lui, présentée par Antoine de Caunes, les 15 et 22 janvier. Il est chanteur. Français. Mais il écrit, compose et chante en chinois ce qui l’amène à faire carrière dans l’Empire du Milieu.

La chanson est déjà écrite, il est en train de l’enregistrer au studio Fux de Villeurbanne. Elle parle de la douceur de vivre à Lyon, de l’histoire, de la gastronomie, elle fait chanter des noms que les Chinois connaissent comme Bocuse. La capitale des Gaules est une destination que les Chinois aiment bien. Ils s’y sentent mieux qu’à Paris, selon Dantès. Moins de stress, moins de pression sur les touristes, la ville est plus propre, on y respire mieux. Et puis il y a une longue histoire à travers la route de la Soie et l’institut franco-chinois qui a formé les élites de la nation, au début du XXe siècle. Il existe une communauté chinoise importante entre Rhône et Saône, elle est de plus en plus vivante. On s’en aperçoit à travers les fêtes du Nouvel An Chinois, la participation à la fête des Lumières, l’importance du Consulat de Chine, véritable porte d’Asie vers l’Europe du Sud, l’installation d’une banque chinoise, d’entreprises chinoises.

À l’opposé, il y a aussi de plus en plus de Lyonnais qui tentent l’aventure chinoise et s’implantent là-bas. C’est le cas de Michel Diament, qui est le relais de Dantès Dai Liang à Shangaï, pour le projet lyonnais. La chanson sera romantique, parce que c’est ce que la France inspire aux Chinois. Dans un style pop-rock qui est celui de Dantès. Elle existera en version chinoise et en version française. Elle s’appuiera sur un clip vidéo qui sera tourné entre mars et avril. Sortie prévue en grand public : juin. Pour l’ensemble du projet et pour promouvoir le clip, une souscription a été lancée sur la plate-forme de crowdfunding Ulule. L’objectif est de réunir environ 10 000 euros (dont 3 000 par Ulule), la composition et la production du titre étant prises en charge par Dantès lui-même.

Il recherche également des soutiens et des relais en France et en Chine pour faire connaître le clip et la chanson. Dantès Dai Liang est un curieux personnage. Il est né à Voiron et s’appelait alors Christophe Hisquin. Il est « tombé dans le chinois » à l’âge de 11 ans. Il a commencé à l’apprendre à Lyon, comme première langue, ce qui lui a donné l’occasion d’un voyage en Chine ; il est tombé « grave amoureux » du pays. Il s’y est installé, a fait une carrière de chanteur romantique, celle du « Français qui chante en chinois ». Trois albums publiés en Chine, des participations à de nombreuses émissions de TV (devant plusieurs centaines de millions de téléspectateurs), des présentations d’émissions, des conférences et même des livres écrits en chinois.

Aujourd’hui il partage son temps entre la France et la Chine, six mois par an dans chaque. Il cherche à renforcer les liens entre ses deux pays. Il est convaincu que Lyon a une carte à jouer avec la Chine. De leur côté, les Chinois de Lyon pourraient bien lui donner raison, le projet semble les intéresser aussi.

Pierre Gandonnière

Lyon en Chinois : https://fr.ulule.com/lyon-en-chine/news/

Dantès Dai Liang : https://www.facebook.com/dantesdailiang/

Laisser un commentaire