Mon Cher Ami

Vendredi, personne n’aurait compris que Choiseul ne soit pas présent pour assister à la messe d’enterrement de l’immense François Marin, le célébrissime cuisinier des bords de Saône qui vient de quitter notre monde pour s’en aller préparer les soupers de Saint Pierre. Notre ministre de toutes les polices connaissait de longue date le bon François Marin.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés