Givors 1ère du dernier classement CANOL

Une gestion Passi mauvaise que ça

C’est Givors qui s’en tire le mieux dans le classement Canol des villes de la métropole, selon leur bonne gestion. Elle affiche un score digne d’un athlète sous amphét’ : une note de 15,4 /20; devançant d’une courte virgule Champagne-au-Mont-d’Or à 15,2 ; et Francheville à 15,00. Comparativement, Lyon n’obtient que 7,2 et Villeurbanne 11. On est d’autant plus étonné que la Cour Régionale des Comptes avait épinglé Givors dans son rapport de novembre dernier. Elle soulignait “la faiblesse du contrôle interne qui a entraîné des irrégularités ayant parfois des conséquences financières ou caractérisant des manquements à la probité”. Mais sans menacer l’équilibre financier.

L’association de contribuables lyonnais aime les communes qui dépensent peu. Ses critères de jugement sont : la maîtrise des dépenses, le comparatif avec des communes équivalentes, les dépenses de personnel et la gestion de la dette. A ce petit jeu-là il est facile de paraître vertueux, mais facile aussi de ne pas l’être. Dans un comparatif avec les chiffres de 2012, Canol note que la métropole a fait des efforts, sa note globale progresse de 1,2 points. Mais au contraire le résultat de Lyon a regressé de 3,3 points par rapport à 2012, la ville reste  au 4ème rang de dix plus grands villes françaises après Nantes (12,5) , Marseille (10,4) et Rennes (9,8) ;  à peine devant Paris (6,9). Prudence, tout de même, précise Canol, l’étude porte sur des chiffres de 2013, 2014, 2015, on est encore sur des débuts de mandats, c’est généralement ensuite que les dépenses s’accélèrent. Rendez-vous dans quatre ans.

PG

Laisser un commentaire