L’Etabli fait campagne

Chou-fleur et chocolat : Louis Fargeton s’épanouit dans un cadre campagnard contemporain

Je ne pensais pas que ça m’arriverait un jour. Si on me l’avait prédit, j’aurai cru à une blague, genre poisson d’avril. Mais on était en janvier et ça s’est fait sans crier gare : j’ai mangé du chou fleur avec du chocolat blanc. Et ça m’a bien plu ! Ce dessert original, qu’on pourrait croire aventureux, révèle une judicieuse association de saveurs.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés