Conseil général : les Mercier aimaient trop le… fleuret

Les enquêteurs sont revenus pour emporter de nouveaux documents

Lenquête visant l’ancien président du Conseil général et son épouse continue. Jeudi dernier, deux policiers parisiens délégués par le Parquet national financier étaient à nouveau à Lyon dans les locaux du Conseil départemental. Visiblement, la perquisition qu’ils ont menée en novembre les a mis en appétit. À l’époque, ils étaient repartis avec tout un tas de documents concernant le Musée des Confluences, les emplois familiaux du clan Mercier et les nombreuses dépenses de bouche engagées par cette dernière.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner