IDEX : les sciences dures durcissent le ton

Impossible de comprendre le conflit au sein de l’Université de Lyon sans raviver la vieille guéguerre entre sciences dures et sciences humaines. Pourquoi Lyon 2 s’est-elle fait jeter comme un vieux diplôme, du projet de fusion des universités lyonnaises et stéphanoises ? C’est qu’au commencement, l’INSA, Lyon 1 et les tenants des sciences


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés