Road Trip à la mode de Lyon

Quand un danseur de country file vers la gloire ou presque

Peut-on raconter un road-moovie sur une scène de café-théâtre ?  Avec les longs périples sur la route 66, les nuits dans les motels, les arrêts furtifs dans les stations d’essence, les rencontres de tribus indiennes pas franchement amicales, les nuits d’ivresse dans les Harry’s bars de campagne, les courses-poursuites avec des flics chatouilleux sur les limitations de vitesse, le tout  dans 20 m2 de plancher ? A priori non. Donc oui. Ils ont bien réussi à garer un van Volkswagen sur scène. Du moins l’avant.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés