Alexis Camus mouille la chemise et renvoie l’ascenceur à son mécène Laurent Wauquiez

Au moins, on ne pourra pas reprocher au jeune Alexis Camus d’être un ingrat qui n’a ni cœur, ni mémoire, ni reconnaissance du ventre. Samedi, il a passé sa journée sur les réseaux sociaux pour prendre la défense de Laurent Wauquiez. Il avait, il est vrai, deux bonnes raisons pour


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés