INSA, la tentation du verrouillage

Eric Maurincomme  voudrait bien se passer de démocratie

Ce n’est pas facile de faire avancer le projet de l’IDEX à marche forcée, sans se laisser ralentir par la démocratie. La curieuse situation de l’ENS semble faire des envieux.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés