Marco vote Théodore

L’ancien patron de l’Est s’offre une adresse phare du sixième arrondissement

Qu’il est agréable, parfois, de humer l’air des quartiers fleurant bon la flat-tax, les Porsche Cayenne et les vestes forestières, modèle Fillon 2017. Cours Franklin-Roosevelt, l’institution Théodore évolue dans la stabilité. Comprenez qu’elle continue d’offrir l’essentiel de ce qu’on attend d’une brasserie : un décor typique, des plats classiques et un service aimable. Récemment, le Théodore a perdu son côté retro rouge cramoisi. D’un blanc chic et lumineux, grands miroirs et lustres Art déco, le cadre est rutilant. Le Théodore s’apparente désormais à une cantine de luxe dédiée aux commerçants du 6e ou, ce qui revient un peu au même, aux figurants de Lyon People. D’ailleurs, le nouveau patron s’appelle Marco et les dessus de table, en papier, sont sponsorisés par un concessionnaire de grosses berlines allemandes.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés