Accès de « honte » pour Olivier Brachet

Et dire qu’il fut son très fidèle et zélé directeur de campagne en 2014 ! À l’époque, Olivier Brachet n’avait pas hésité à batailler contre l’horrible gauchiste qu’incarnait Nathalie Perrin-Gilbert aux yeux de Gérard Collomb. Aujourd’hui, Olivier Brachet s’empresse de brûler ce qu’il a adoré. Il est à l’image des


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés