En annonçant son éternel retour, Collomb coupe les pattes à Kimelfeld

Gérard Collomb ne cesse de le répéter : son cœur reste lyonnais. Sur ce point, nul doute. Il suffit de jeter un coup d’oeil à la liste de ses déplacements officiels (voir La Lettre de Ferney) pour constater avec l’ensemble de la presse nationale qu’elle fait la part plus que belle à sa ville d’origine.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés