Philippe  Roche a des voix dans la tête

Une croisière à travers les standards de la chanson

Ce n’est pas lui qui a coulé le Costa Concordia, on en est presque sûr. Il a pourtant beaucoup navigué sur des croisières-concert en convoquant en pleine mer tout le gratin de la chanson. Philippe Roche arrive sur scène sur un air de Carmen “Toreador, l’amour l’amour t’attend”. Car tout a commencé comme ça. Carmen s’appelait Annie et c’était la meilleure amie  de Mamy, celle qui a découvet le talent du petit pour la chanson et qui l’a embauché illico pour les goûters de vieux. On appelle ça “chanteur de bout de table”, celui qu’on fait monter sur l’estrade à chaque repas de famille.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés