Sous le signe de la Paix

Les élus entrent dans la danse

Enfin un défilé qui n’et pas organisé par la CGT  ! Jeudi matin, le salon Justin Godard de l’Hôtel de Ville bruissait d’un esprit de tutu, on annonçait le défilé de la Biennale de la Danse, pour le 16 septembre prochain. On avait installé des chaises un peu partout car la gambille se comprend mieux en station assise. On cherche à repérer les huiles du premier rang pour connaître la température des frites. Tiens, Jean-Dominique Durand, Dodo la Brocante, chargé du patrimoine, on va sûrement parler de mémoire. Tiens, Mireille Picot, on savait qu’elle s’intéressait à la danse, et puis elle vice-préside la culture à la métropole. Tiens, Etienne Blanc. Alors là franchement, son goût pour les arts chorégraphiques nous avait complètement échappé jusque là. De là à y voir comme un avant-goût d’une arrière -pensée politique, il n’y a qu’un pas. Et ce sera un pas de danse.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés