Conseil Citoyen : un club très fermé

Quand Vénissieux facilite le tirage au sort

Le 28 juin dernier, le tribunal administratif a examiné un recours du citoyen Farid Ben Moussa contre la préfecture du Rhône. Motif : faire annuler la désignation du Conseil Citoyen de Vénissieux entérinée finger in the noze le 28 avril 2016 par Xavier Inglebert, encore locataire de la rue Pierre-Corneille. À première vue, pure bisbille de voisinage entre la mairie communiste et ses opposants. Farid Ben Moussa tient un blog impertinent sur l’actualité de Vénissieux ce qui lui a déjà valu d’être traîné devant les tribunaux par Michèle Picard, sans succès, elle a perdu.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés