Le Progrès : grandeur et décadence du portage aux abonnés

« Vous n’avez pas reçu votre journal depuis deux jours ? Je prolonge votre abonnement et je préviens le responsable de la tournée ». Voilà la réponse type donnée aux abonnés au Progrès par portage quand ils appellent le service Abodirect, lequel enregistre les réclamations par téléphone. Lancé à pleins gaz dans l’opération « Digital first »


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés