Mairie de Lyon : Les bons comptes font les bons ennemis

48-49-41 Attention, il ne s’agit nullement des mensurations baroques de quelque mannequin légèrement difforme. En fait, ces chiffres correspondent au nombre de voix obtenues par Gérard Collomb en 2014 et ce lundi 5 novembre et par Georges Képénékian l’année dernière. Au lendemain de la promotion ministérielle de Collomb, Képé avait obtenu une voix de plus (49) que


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés