Saint-Priest : le maire porte plainte pour faux et usage de faux

Ambiance ! À Saint-Priest, un corbeau peut se targuer d’avoir plombé sérieusement l’ambiance. Sur du papier aux couleurs de la ville, un mystérieux auteur se présente comme représentant d’un « collectif de fonctionnaires » de la commune. Au-delà d’une critique acerbe de la gestion du personnel telle qu’elle serait pratiquée par le maire,


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés