Transports : la COR n’a toujours pas réglé les 5,3 millions d’euros qu’elle doit au Sytral

Les transports, les transports, les transports. » Tel un cabri sautant sur sa chaise en répétant inlassablement « l’Europe, l’Europe, l’Europe », Michel Mercier justifie la situation financière catastrophique de la COR en mettant en avant le coût que représente la compétence transport. Il a d’ailleurs écrit une lettre en ce sens à


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés