Vingt ans après, deux mousquetaires du café-théâtre

Thierry Marconnet et Olivier Pariset déménagent au Complexe Il arrivent sur une musique de Full Monty en se déhanchant comme des Chippendales de sous-préfecture, et vu qu’ils sont déjà en caleçon, on a les plus grandes craintes sur ce qui va suivre. Ouf ! Le numéro est monté à l’envers,


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés