Les revenants sont revenus au théâtre

Deux esprits farceurs qui ne laissent pas de marbre Au fond de la scène : une porte. De chaque côté, deux fauteuils, que les revenants aient de quoi reposer leurs vieux os. On soupçonnait des radiesthésistes de s’être glissés dans le public, pour vérifier à l’aide d’un pendule, si les


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés