Un patron qui sent le souffre

Article paru dans Les Potins n° 573 du 15 mars 2018 : Au moins, on ne pourra pas reprocher à Guy Mathiolon d’être hypocrite et de faire dans la langue de bois. Commentant la photo de Christophe Guilloteau recevant Patrick Drahi sur Facebook, le patron de Serfim n’a pas mâché


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés