Caroline Collomb ou l’art et la manière de se faire des ennemis

Mais comment diable réussit-elle à se faire autant d’ennemis ?  Celui qui s’exprime ainsi ne peut pas être soupçonné d’être un détracteur de Caroline Collomb. Il reste aujourd’hui l’un des seuls à la défendre et l’apprécier dans un milieu politique où sa cote de popularité est encore plus catastrophique que celle de Macron sur


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés