Mon Cher Ami,

Dans quel monde vivons-nous ? Voilà que la justice des hommes se prend à condamner nos plus éminents prélats. J’entends d’ici les pleurs de quelques chanoines qui s’offusquent qu’on puisse poursuivre le cardinal de Tencin. Je ne sais si, au regard de la justice royale, le Primat des Gaules a


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés