Coup de bâton

Donné en forme de coup de klaxon par 600 habitants de la presqu’île qui viennent de se constituer en association “Presqu’île en colère”. Excédés par “ les concerts de klaxons ininterrompus qui durent jusqu’au petit matin”, “les beuveries au volant” et les “rodéos” nocturnes, ils poussent un coup de gueule,


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés