Collomb-Kimelfeld : aucun des deux ne croit à une réconciliation sincère

La semaine dernière, Gérard Collomb a proposé une sorte de paix des braves à son nouveau meilleur ennemi. Toutefois, sa main tendue à David Kimelfeld n’a guère provoqué d’enthousiasme du côté de la Métropole. Pas sûr d’ailleurs que le maire de Lyon ait cru lui-même un seul instant que sa


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés