La causerie des lilas

Après le silence glacial de l’hiver voici le temps des chaleureux palabres : les arbres babillent et s’habillent de chemises à fleurs, plus jeunes, jolies, légères que des gilets jaunes. Le printemps, sujet de conversation, cause de bavardage, fait jaser des milliers de gosiers d’oiseaux. Eole frissonnant donne envie d’école buissonnière.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés